Ferenc Farkas official website

Sonnet VII de Louise Labé

 for voice and piano

> this work exists on CD

Description: english | français 

> Audio sample
No JavaScript - no Flash Media!
Composed: 1944
Text: in French by Louise Labé 
Durata: 2'50''
Publication: AFPublishing
Reworking: Sonnet VII de Louise Labé for soprano, flute and harp

English

Louise Labé (1524-1566) was a French poet of the Renaissance, a time of intense poetic production: She was a contemporary of Du Bellay and Ronsard. Her work is very modest, she wrote only one Débat de Folie et d'Amour (Debate of Madness and Love), three Elegies and twenty-four Sonnets that express the female torments of passion.

Françoise Farkas 

Français

On voit mourir toute chose animée,
Lors que du corps l'âme subtile part.
Je suis le corps, toi la meilleure part :
Où es-tu donc, ô âme bien-aimée ?

Ne me laissez par si long temps pâmée,
Pour me sauver après viendrais trop tard.
Las ! ne mets point ton corps en ce hasard :
Rends-lui sa part et moitié estimée.

Mais fais, Ami, que ne soit dangereuse
Cette rencontre et revue amoureuse,
L'accompagnant, non de sévérité,

Non de rigueur, mais de grâce amiable,
Qui doucement me rende ta beauté,
Jadis cruelle, à présent favorable.

Louise Labé (1524-1566) est une poétesse française de la Renaissance, une époque où la production poétique est intense : Du Bellay et Ronsard sont ses contemporains. Son œuvre ne comporte qu’un Débat de Folie et d'Amour, trois Élégies et vingt-quatre Sonnets, lesquels expriment les tourments féminins de la passion.

Françoise Farkas 

This article was last updated on Sun, Jan. 24 2016

all content © 2005-2017 ferencfarkas.org / AFPublishing

contact: info[at]ferencfarkas.org

content managed with phpwcms
webdesign by ifdesign